Bed and Breakfast Villa Rosa

 Via Caraglio 127/6 - 10141 TORINO

 tel. 333 4289843

maurizio.maranzana@libero.it

www.bb-villarosa.it

BED and BREAKFAST - VILLA ROSA

   

                   

 

Mozart dans la Rue Caraglio - Borgo San Paolo

27 Janvier 1771  

Mozart à Turin de 14 Janvier - 31 Janvier 1771

 

Mozart père et fils a fait trois voyages en Italie en 1769 fin ou début 1773. Au cours du premier de ces voyages, qui sera le plus long, Mozart visita aussi Turin.

Leopold Mozart et son fils Wolfgang arriverent à Turin lundi 14 janvier 1771, de Milan.

Ils prirent le logement dans un ancien relais de poste (maintenant hôtel Dogana Vecchia, via Corte d'appello 4) dans le quartier « L'arbre fleuri» et un endroit très pratique pour les étrangers venant  de Milan au début XVIIIe siècle.

Le 27 janvier 1771 Wolfgang feta son quinzième anniversaire à Turin, célébrant probablement à l'auberge où il séjournait. Les sources historiques ne donnent pas des informations sur les activités présumées de Mozart au cours de cette journée.

C'était une dimanche.

Peut-être  Mozart et son pere ne sont pas restè toute la journée dans l'auberge.

En calèche ils quitterent l'hôtel dogana vecchia, ils  se  dirigerent sur la route de Dora Grossa (maintenant Via Garibaldi), vers la porte de la ville  (Piazza Statuto), et prirent la route  (Via San Paolo) en face de la citadelle et arriverent au Couvent des  exercices spirituels de l'ordre des Jésuites, invité à une brève rencontre par les pères en consideration  de la relation familiale de Mozart avec l'ordre.

Le Couvent des exercices spirituels était un bâtiment de l'ordre des Jésuites, construit dans les années 1700 par le comte Silvestro Olivero.

Le Couvent, lieu de prière, de grande renommée dans tout le Piémont, était situé dans mon quartier Borgo San Paolo, dans l'actuelle Rue Caraglio, à cette epoque  seulement un sentier le long des murs du complexe, à quelques pas du Canal où se trouve mon B & B.

Le Couvent n'existe plus aujourd'hui.

En 1779 le Couvent devint un séminaire,  après propriété de l'Etat, et transformè dans un depot de munitions pour l'armee italienne, et à la fin de son histoire fut demoli en 1941 pour permettre  à l'usine LANCIA d'élargir ses ateliers. Aujourd'hui, sur le site historique du XVIIIe siècle, on trouve un hypermarché et de nouveaux logements. Un tronçon de la rue San-Paolo est devenue un parking.

 

  Peinture de Ignace Sclopis, gardée dans le Château de Racconigi avec le Couvent des exercices spirituels dans la seconde moitié du XVIIIe siècle

Le Couvent desormais transformè dans un depot de munitions  en 1941 avant sa demolition

 

Mozart et son père resterent seulement quelques heures dans le Couvent.

Peut-être Mozart s'approcha à une des fenêtres du Couvent avec le regard face au coucher du soleil. Il vit une série de canaux dans la campagne.

Un étrange sentiment d'attention curieuse lui saisi tout à coup, comme si quelqu'un, invisible dans les champs de brouillard, sur le site  où sera construite ma maison, lui faisait un archet de dévouement profond de l'âme à son éternel de sa musique

Mais c'est seulement pour un instant. Peu de temps après  tout se déroula comme avant, Mozart  quitta la fenêtre, le Couvent et le quartier qui n'était pas encore construit.

Peut-être Mozart visita réellement la rue Caraglio  dans ce lointain janvier 1771, il n'est pas probable,  mais possible, en tout cas n'a pas ètè confirmée par les sources histoiriques, mais sa musique éternelle résonne toujours dans la rue Caraglio, résonne et résonnera  toujours dans mon coeur,  avec joie et

Peut-être  Mozart est toujours face à la fenêtre du Couvent, qui malheureusement n'existe plus, dans l'attente silencieuse que sa musique puisse faire un miracle, puisse unir les gents, créer la compréhension et la solidarité, l'amour et  la tolérance.



 

 Le couvent  dans la seconde moitié du IXe siècle avec le site de ma maison

 

                
 

Informativa sulla privacy